Présentation technique de VMware Cloud on AWS

July 26, 2018
Présentation technique de VMware Cloud on AWS

VMware Cloud on AWS vous permet d’exécuter vos applications sur des environnements de Cloud privé, public et hybride reposant sur VMware vSphere, avec un accès optimisé aux services AWS. SDDC dans le Cloud se compose des technologies vSphere, NSX et vSAN et vous offre un environnement familier pouvant être géré et exploité à l’aide de votre ensemble d’outils et de compétences actuel. En tirant parti d’une infrastructure AWS bare metal, SDDC dans le Cloud permet une évolutivité sans precedent.

VMware Cloud on AWS est un service, ce qui signifie que nous n’utiliserons pas de versions de produits pour nous référer au service. Au lieu de cela, nous appellerons la première version la disponibilité initiale du service. Toute version postérieure sera désignée sous le terme de « version future ». VMware Cloud on AWS est exploité par VMware. Autrement dit, il incombe à VMware de fournir les ressources d’infrastructure et au client de consommer les ressources. Cet article aborde le sujet de la capacité des ressources de SDDC dans le Cloud au moment de la disponibilité initiale.

Le calcul dans VMware Cloud on AWS

À la mise à disposition initiale, la configuration du cluster VMware Cloud on AWS de base comporte quatre hôtes. Chaque hôte est configuré avec 512 Go de mémoire et contient un CPU à deux sockets. Il s’agit de CPU personnalisés Intel Xeon Processor E5-2686 v4. Chaque CPU contient 18 cœurs cadencés à 2,3 GHz, pour un total de 144 cœurs physiques par cluster. Le mécanisme d’hyperthreading est activé, ce qui permet aux VM de consommer 288 processeurs logiques dans la configuration SDDC dans le Cloud par défaut. Notez que VMware Cloud on AWS utilise une configuration d’hôte fixe unique ; la possibilité d’ajouter des composants à la configuration d’hôte n’est pas proposée à l’heure actuelle. Toutefois, le modèle d’évolutivité horizontale permet une extension jusqu’à 16 hôtes, à savoir 576 cœurs de CPU et 8 To de mémoire.

vSphere DRS et vSphere HA sont activés et configurés pour fournir la meilleure disponibilité et une utilisation des ressources optimale. vSphere DRS est entièrement automatisé et le seuil de migration est paramétré sur le niveau par défaut de vSphere DRS afin d’éviter les opérations excessives de vSphere vMotion. La haute disponibilité des ressources du cluster est fournie par vSphere HA, ainsi que le matériel de correction automatique.

vSphere High Availability est utilisé pour garantir les ressources nécessaires au redémarrage des VM en cas de panne d’un hôte VMware ESXi. Les hôtes VMware ESXi sont surveillés, en cas de panne les VM qui se trouvent sur un hôte défaillant sont redémarrées sur d’autres hôtes VMware ESXi dans le cluster. Afin de maximiser la productivité tout en minimisant les surcharges, les paramètres du cluster de vSphere HA sont configurés pour tolérer l’équivalent d’une panne d’un hôte VMware ESXi (règle de contrôle d’admission basée sur les pourcentages de 25 %). La réponse à l’isolation d’un hôte est définie pour mettre hors tension et redémarrer les VM.

VMware est tenu de résoudre les pannes d’hôte. Si un hôte VMware ESXi tombe définitivement en panne, VMware le remplace sans intervention de l’utilisateur. La résolution automatique du matériel en panne élimine l’impact de la réduction des ressources à long terme infligé par une panne permanente de l’hôte. Le SDDC dans le Cloud est configuré avec deux pools de ressources DRS. Un pool de ressources contient les VM de gestion permettant d’exploiter le SDDC dans le Cloud, tandis que l’autre pool de ressources principal est créé pour gérer les charges de travail client. Les clients ont la possibilité de créer des pools de ressources enfants.

Le stockage dans VMware Cloud on AWS

Le cluster SDDC comprend une baie vSAN 100 % Flash, chaque hôte fournit un total de 10 To de capacité brute que les VM consomment. Un cluster par défaut du SDDC dans le Cloud fournit 40 To de capacité brute. La consommation de capacité de la VM dépend de la règle de stockage configurée. Par défaut, une méthode de tolérance aux pannes (FTM) RAID-1 est appliquée, cependant les clients peuvent créer des profils de stockage plus léger, tels que les méthodes de tolérance aux pannes (FTM) RAID-5 ou RAID-6. Notez que pour utiliser la méthode de tolérance aux pannes (FTM) RAID-6, un minimum de 6 hôtes est requis dans le cluster du SDDC dans le Cloud.

Chaque hôte VMware ESXi contient 8 terminaux NVMe. Ces 8 terminaux sont distribués sur deux groupes de disques vSAN. Au sein d’un groupe de disques, la couche de cache en écriture utilise un terminal NVMe avec 1,7 To de stockage ; la couche de capacité de stockage utilise les trois autres terminaux NVMe, qui combinent 5,1 To de stockage.

Chiffrement du stockage

Le chiffrement au niveau de la banque de données avec le chiffrement vSAN, ou le chiffrement au niveau des VM avec le chiffrement de VM vSphere ne sont pas disponibles à la mise à disposition initiale de VMware Cloud on AWS. Pour assurer la sécurité des données, tous les terminaux NVMe de stockage local sont chiffrés au niveau des microprogrammes par AWS. Les clés de chiffrement sont gérées par AWS et ne sont pas accessibles, ni ne peuvent être contrôlées par VMware ou par les clients VMware Cloud on AWS.

Configuration du SDDC dans le Cloud

À la disponibilité initiale, le SDDC dans le Cloud est limité à une région et une zone de disponibilité (AZ) AWS uniques. Les pannes de matériel peuvent être détectées automatiquement et une correction automatique permet de remplacer automatiquement les hôtes tombés en panne par d’autres hôtes VMware ESXi. Si nécessaire, la banque de données vSAN est automatiquement régénérée sans intervention de l’utilisateur.

Dans les versions ultérieures de VMware Cloud on AWS, grâce au partenariat de VMware et AWS, il sera possible de profiter d’une disponibilité multizone pour la toute première fois en étendant le cluster sur deux zones de disponibilité de la même région. Avec cette offre révolutionnaire, le remaniement des applications traditionnelles ne sera plus une nécessité pour atteindre la haute disponibilité sur l’infrastructure AWS. Au lieu de cela, la réplication synchrone des opérations d’écriture sera exploitée sur les zones de disponibilité, ce qui entraînera un objectif de point de reprise de zéro et un objectif de délai de reprise qui dépendra du redémarrage de vSphere HA.

Réseau dans VMware Cloud on AWS

VMware Cloud on AWS se base sur NSX. Il est optimisé pour fournir le réseau de machines virtuelles au SDDC dans le Cloud, tout en isolant les réseaux Amazon Virtual Private Cloud (VPC). La solution facilite la gestion en fournissant des réseaux logiques aux VM et en connectant automatiquement les nouveaux hôtes aux réseaux logiques et aux réseaux VMkernel à mesure de l’évolutivité horizontale des clusters. À la mise à disposition initiale, les utilisateurs se connectent à VMware Cloud on AWS via une connexion VPN de couche 3. Toutefois, les futures versions de VMware Cloud on AWS prendront en charge AWS Direct Connect et autoriseront les opérations cross-cloud vSphere vMotion.

Un VPN de couche 3 IPsec est configuré pour relier en toute sécurité l’instance de vCenter Server on premise avec les composants de gestion exécutés sur le cluster SDDC dans le Cloud. Un VPN IPsec de couche 3 séparé est configuré pour assurer la connectivité entre les charges de travail on premise et les VM exécutées dans le cluster SDDC dans le Cloud. NSX est utilisé pour l’ensemble des besoins en matière de mise en réseau et de sécurité et il est dissocié des fonctions réseau du VPC Amazon. La passerelle de calcul et le routeur logique distribué sont préconfigurés dans le cadre de la topologie de réseau prescriptive et ne peuvent pas être modifiés par le client. Les clients indiquent uniquement leurs propres sous-réseaux et plages d’adresses IP.

Compatibilité de VMware Cloud on AWS avec vos charges de travail

VMware Cloud on AWS vous fournit des ressources de Cloud qui peuvent être consommées en utilisant votre ensemble d’outils et de compétences actuel. Chaque SDDC dans le Cloud fournit des ressources de pointe pouvant exécuter les applications actuelles les plus gourmandes. Les meilleurs logiciels d’entreprise associés au meilleur opérateur Cloud au monde vous permettent d’exécuter et d’étendre votre Data Center comme jamais auparavant.

Pour plus d’informations :


 
Related Posts
 

Avez-vous manqué le live streaming sur cette annonce début mars …

Read More

Bien que le Pont des Arts à Paris ait été …

Read More

 
 
Blog Archive