Le blog post de l’invité du jour : Retour Vers Le Futur – objets connectés, fax et cinéma Holomatique

October 21, 2015
Le blog post de l’invité du jour : Retour Vers Le Futur – objets connectés, fax et cinéma Holomatique

Le blog post de l’invité du jour Ed Hoppit, Business Solution Architect and CTO Ambassador VMware EMEA.

Une date qui définit une génération. Le 21 Octobre 2015, date gravée dans la mémoire des fans de science-fiction – date à laquelle Marty Mc Fly et Doc ont fait un saut dans le temps dans la trilogie Retour vers le Futur, et je suis assis ici, le même jour, écrivant ce post ! Des moments comme celui-ci sont toujours une raison de réfléchir, un instant, à ce qui a changé (et ce qui n’a pas changé).

Le film s’est trompé sur bien des choses, les voitures volantes semblent ne pas être plus pratiques qu’elles ne l’étaient en 1985 – Nous ne sommes certainement pas sur le point de regarder Jaws 19 en Holomax… Cependant, il y a vraiment des choses intéressantes provenant de ce film si vous vous intéressez à la technologie, la mobilité professionnelle et la communication.

Les fax ?

Commençons par leur plus grosse erreur. En 2015, personne dans Retour Vers Le Futur n’utilise les emails pour communiquer, en fait, rien ne montre qu’ils aient vraiment relevé l’évolution qui était sur le point d’arriver : Internet. Marty Mc Fly apprend qu’il est viré par le biais d’un fax. Honnêtement, je ne pourrai me souvenir de la dernière fois que j’ai envoyé un fax ( ce n’était certainement pas en 2015) mais je peux me souvenir de ce que j’ai dit à la dernière personne qui m’a demandé d’envoyer un fax (que je suspecte d’être une institution financière). Je lui ai répondu que là où je vis, je ne pouvais lui en envoyer, ce à quoi ils m’ont répondu «  Où vivez-vous ? » Et auquel j’ai répondu : «  au 21ème siècle ». Cependant, malgré ça, l’idée que quelqu’un puisse partager une information d’une telle importance via ce moyen de communication impersonnel qu’est le fax n’est pas perdue- encore aujourd’hui, nous utilisons souvent les mauvais moyens de communication pour les messages que nous essayons d’envoyer. Les stratégies de mobilité professionnelle actuelles doivent y faire face. Même s’il est bon de mettre ces applications et données dans les mains des employés, s’assurer qu’ils savent utiliser ces données de manière appropriée et communiquer de la bonne façon n’est pas moins importante en 2015 qu’en 1985.

Les objets connectés!

Et maintenant, une des bonnes réponses du film – la technologie des objets connectés. La veste de Marty Mc Fly détecte qu’il pleut et passe en mode « séchage » et ses chaussures Nike se lacent toute seule. Même si ces chaussures sont une curiosité intéressante, la veste incarne la direction vers laquelle se dirige l’industrie des objets connectés, des vêtements intégrés ou des appareils avec des capteurs qui peuvent réagir, répondre à leur environnement ou aux données autour d’eux et permettre à leurs utilisateurs de faire quelque chose, ou choisir ce qu’ils ne pouvaient pas décider avant. Même si les vêtements d’aujourd’hui ne vous demandent pas si vous voulez passez en « mode séchage », l’application Dark Sky sur ma montre m’a prévenu qu’il pleuvrait dans les 10 minutes ce qui m’a permis de prendre un taxi plutôt que de marcher (et elle avait raison).

Divertissement à domicile

Cela m’amène au sujet de la technologie à la maison, et bien que nous n’ayons pas de machine réhydratante pour faire des pizzas en 10 secondes, la télévision avec des milliers de chaînes existe bel et bien. La télévision murale est disponible, et vous avez peut-être remarqué que la famille McFly pouvait parler à leur home cinéma. Aujourd’hui, des technologies comme Siri d’Apple sont assez opérationnelles pour interagir de manière basique et réaliser des tâches simples. De même, Amazon a un produit qui se pose et écoute dans votre salon, essayant de repérer lorsque vous donnez un ordre, tel que lui demander de changer de chaîne, trouver un film ou … télécharger un livre. Sur le sujet du divertissement, si les cinémas ne sont pas Holomatiques, ils sont pour la plupart digital – encore un autre point sur lequel le film avait raison.

Véhicules hybrides

L’idée que nous serions conduits par les voitures et que nous serions servis par des robots étaient aussi une des visions de film – en partie vrai sur certains points là encore. Ecoutez le son des voitures qui roulent, il n’y a pas de moteur, elles sont hybrides- comment le savons-nous ? Parce qu’elles sont presque silencieuses avec le vrombissement d’un moteur électrique, mais vous avez toujours une station-service Texaco pour faire son plein.

Je suis sûre qu’il y aura des tas d’articles écrit sur Retour vers le Futur et la portée du 21 Octobre 2015— mais d’un point de vue IT, je ne peux m’empêcher de m’émerveiller du chemin que nous avons parcouru, et de la pertinence de certaines des prédictions du film. Je ne m’essayerai pas pour ma part à prédire le monde en 2045. Dans l’élaboration d’une stratégie IT, se projeter dans 2 ans est déjà un vrai challenge.


 
Related Posts
 

Chronique par Henri van der Vaeren VP South Europe, Middle …

Read More

Chronique de Sylvain Cazard, Vice-Président de VMware en France

Le digital …

Read More

Partenaires VMware, nous y sommes presque ! Le Partner Exchange …

Read More

La voiture autonome fait des progrès fulgurants, au point d’apparaître …

Read More

 
 
Blog Archive