Établir les bases en matière de compétences numériques

August 4, 2015
Établir les bases en matière de compétences numériques

Il y a quelques semaines, nous avons publié le premier volet d’une série d’articles sur le thème des compétences numériques.

Il s’agit d’un sujet qui nous passionne et que nous allons donc régulièrement aborder au cours des prochains mois.

Pourquoi ? Parce que notre mission consiste à fournir les technologies permettant aux organisations de transformer leurs processus. Mais ceci n’est qu’un des éléments du tableau global ; en effet, sans talents, et sans une culture permettant à ces talents de s’épanouir, les organisations ne seront jamais en mesure d’exploiter pleinement leur potentiel, quels que soient les degrés de modernité et de flexibilité de leur infrastructure informatique.

Selon nous, trop d’entreprises échouent à profiter des compétences nécessaires pour se faire porter par le vent de numérisation balayant actuellement le monde des entreprises. Il ne s’agit pas ici des compétences les plus techniques telles que l’écriture de code, la gestion ou la sécurité des réseaux ; les compétences numériques plus basiques sont tout aussi essentielles. Actuellement, trop peu d’importance est accordée au perfectionnement des compétences numériques requises par quasiment chacun d’entre nous.

Nous allons travailler avec des leaders de leurs secteurs, des leaders d’opinion en matière de talents, des influenceurs de l’administration publique, et surtout, avec nos clients et partenaires afin de mieux comprendre cette problématique et de proposer des stratégies pour y répondre. Nous voulons principalement découvrir ce que les organisations ratent en ne parvenant pas à tirer parti des talents et des compétences numériques au sein de leur entreprise. Nous allons également vérifier si les organisations affirmant accorder une grande importance aux talents en matière de technologies numériques contraignent leurs employés à respecter les mêmes processus et protocoles restrictifs qu’auparavant.

Enfin, nous voulons également connaître l’impact pour les entreprises qu’a le fait d’échouer à tirer parti de leurs talents, qu’il s’agisse d’une incapacité à développer leur activité ou du risque que leurs employés les plus talentueux ne s’en aillent chez la concurrence.

Afin de lancer le débat, nous avons d’abord interrogé notre communauté en ligne quant à sa vision sur le rôle et la valeur des compétences numériques, que ce soit aujourd’hui ou à l’avenir. Nous avons ainsi identifié trois principaux éléments.

Tout d’abord, l’un des aspects les plus importants était l’importance des compétences numériques basiques. Les compétences les plus utilisées au quotidien sont en effet celles liées aux outils de partage tels que Dropbox (59 %), aux applications mobiles (58 %), ainsi qu’aux outils de télécommunication tels que les services de vidéoconférence (53 %). Bien que l’écriture de code ou le développement d’applications ont été le choix automatique de certains en matière de principales compétences numériques, les résultats de notre enquête montrent que pour beaucoup, pouvoir être productif est en réalité plus essentiel.

Deuxièmement, nous avons également examiné les compétences que les individus souhaitent acquérir pour l’exercice de leurs fonctions. Près d’un employé sur cinq (19 %) voudrait profiter d’une initiation à la conception graphique ; cette catégorie est suivie de près par l’écriture de code et le développement d’applications (qui recueillent toutes deux 15 % des votes). Par conséquent, bien qu’il soit clair que les compétences numériques avancées sont importantes pour un certain nombre d’individus, la majorité est davantage intéressée par des compétences numériques de base permettant d’être plus productif dans le cadre d’activités quotidiennes.

Enfin, les résultats de l’enquête indiquent que la communauté en ligne a pleinement conscience de la puissance des compétences numériques : plus de trois quarts (83 %) des personnes interrogées considèrent que « de solides compétences numériques peuvent avoir un impact positif quel que soit la fonction. » Parallèlement, plus de deux tiers (67 %) souhaitent que leur employeur leur propose davantage de formations numériques.

Au cours des prochains mois, nous allons approfondir le sujet  en faisant notamment intervenir des experts de l’ensemble de notre écosystème (mais aussi de VMware, bien entendu) afin de profiter de leurs points de vue sur ces problématiques. Nous allons également publier les résultats d’une étude à plus grande échelle sur les attitudes des dirigeants d’entreprises, employés et responsables informatiques européens en matière de compétences numériques. Nous aimerions également avoir votre point de vue sur la question : si le sujet vous intéresse, gardez un œil sur le blog et sur notre compte Twitter, et faites nous part de vos opinions.

 


 
Related Posts
 

Chronique par Henri van der Vaeren VP South Europe, Middle …

Read More

Chronique de Sylvain Cazard, Vice-Président de VMware en France

Le digital …

Read More

Partenaires VMware, nous y sommes presque ! Le Partner Exchange …

Read More

La voiture autonome fait des progrès fulgurants, au point d’apparaître …

Read More

 
 
Blog Archive