Directeur informatique: les gardiens de l’entreprise numérique ?

April 22, 2016
Directeur informatique: les gardiens de l’entreprise numérique ?

L’approche du directeur informatique est un facteur déterminant pour stimuler les compétences numériques de ses employés

Il est impossible de nier que nous vivons dans un monde de disruption numérique, où les entreprises subissent une pression constante pour s’adapter afin de rester compétentes. Les entreprises traditionnelles, longtemps considérées comme détenant les pleins pouvoirs, vivent désormais dans la peur des startups qui ont prouvé de par leur culture et leur agilité à maintes reprises qu’aucune industrie n’est immunisée contre le changement.

Au cœur de ce changement se trouve l’influence grandissante des « compétences numériques ». Femmes et hommes de tous âges deviennent des « digital-first » et découvrent de nouvelles façons de travailler et de communiquer, qu’ils sont alors enthousiastes d’utiliser à la fois dans leur vie professionnelle et personnelle. Utiliser le Web Analytics, créer une communauté sur l’un des nombreux réseaux sociaux, ou encore apprendre à coder ; la révolution numérique s’est répandue bien au-delà de la portée du département informatique.

Malgré cet enthousiasme pour le monde numérique, une étude VMware [1] a récemment révélé que moins de la moitié des effectifs (48%) pensent avoir l’opportunité d’utiliser pleinement leurs compétences digitales au sein de leur entreprise. Et pourtant, ce sont précisément ces compétences qui aident les entreprises à innover plus vite et attirer les clients.


L’âge n’est pas un obstacle

Il est important de rappeler que la plupart des employés aiment apprendre à maîtriser de nouvelles compétences digitales, ainsi que découvrir de nouvelles façons de travailler qui favoriseront la productivité en entreprise ; à tel point que presque deux tiers des employés (64%) sont prêts à utiliser leur temps libre pour le faire. Une preuve supplémentaire de cette appétence : 39% des 45-54 ans cherchent des conseils ou des formations pour apprendre à concevoir et créer des applications mobiles, tandis que presque un tiers des 55 ans et plus (31%) font pareil pour apprendre à coder ou créer du contenu online. Qu’est-ce qui les empêchent alors de développer cet enthousiasme pour le numérique et de l’utiliser au travail ?

Les employés pointent du doigt plusieurs facteurs qui les empêche de faire progresser leurs compétences numériques en entreprise : le fait que le numérique ne soit pas intégré à leurs objectifs personnels (51%), le manque de budget (43%), et les politiques d’entreprise qui sont trop restrictives (39%).

Mais au-delà de ces barrières, ils identifient un autre facteur important qui peut considérablement entraver les progrès du numérique dans l’entreprise : le département informatique de l’entreprise. En effet, 40% des employées de la zone EMEA croient qu’ils ne sont pas capables d’utiliser la plupart de leurs compétences digitales à cause d’un manque de soutien du département IT. En réalité, bien trop d’employés se retrouvent encore à travailler au sein de structures rigides où ils ne peuvent pas collaborer instantanément, n’ont accès à aucune application ou appareil, et ne peuvent pas avancer au rythme nécessaire pour rivaliser avec des acteurs plus agiles.


L’opportunité pour le DSI

De nombreux employés voient le département IT comme le département le plus à même d’introduire de nouvelles façons de travailler en entreprise avec 34% des répondants, comparé au Directeur Général (19%) ou encore le conseil d’administration (16%). Avec ceci à l’esprit, il est peut-être temps pour les Directeurs Informatique de relever le défi d’aider leurs entreprises à stimuler les compétences digitales des employés.

Bien sûr, ce n’est pas une tâche aisée. Pour commencer, le département IT a ses propres défis d’attirer et de recruter des talents. D’après les DSI, le digital est indispensable pour le fonctionnement d’un département informatique moderne ; notamment avec l’automatisation croissante des processus et des opérations. Participant à ce focus numérique, les DSI reconnaissent l’importance de mettre sur pied une équipe possédant à la fois des compétences techniques et collaboratives. Mais il est rare que ceux qui possèdent ce juste équilibre de compétences soient aisément disponibles.

Ouvrir le chemin à l’innovation

En plus de ce besoin de compétences précises, le fonctionnement de l’IT au sein d’un environnement digital est exigeant et complexe, avec en première priorité la sécurité des données. Ce qui explique pourquoi 43% des employés pensent que la structure informatique existante freine la capacité de leur entreprise à innover.

Dans notre époque du cloud mobile, les employés ont besoin d’avoir un accès constant aux données et à un environnement agile et sécurisé, depuis n’importe quel appareil, afin d’être efficace.

Il existe des solutions pour atteindre ces objectifs. Même les entreprises issues d’industries prudentes et régulées ont commencé à repousser plus loin leurs limites grâce à la technologie numérique, afin d’essayer d’innover comme des start-up mais d’exécuter comme des entreprises.

Par exemple, la banque ING groupe a construit un cloud hybride (un environnement intégré utilisant le cloud privé et le cloud public) afin de rapidement développer et délivrer des applications « cloud-native » et des applications traditionnelles. Ce qui leur a apporté une certaine agilité, permettant d’évoluer plus vite et d’introduire de nouveaux services innovants, tout en restant en même temps conforme et sécurisé.


Créer le changement

Innovation à part, la technologie seule ne réinventera pas l’entreprise numérique. Il doit être aussi question d’un changement de culture en entreprise. Malheureusement, seulement la moitié des employés (50%) rapporte que l’équipe dirigeante encourage actuellement l’utilisation de nouvelles façons de travailler en entreprise. Pour qu’une entreprise réussisse grâce au digital, le département informatique et l’équipe dirigeante doivent travailler ensemble, afin d’attirer des partenaires fiables dans le but de repenser leurs systèmes informatiques, processus et opérations tout en assurant la sécurité et le contrôle.

Alors que les entreprises numériques augmentent et menacent de plus en plus le statu quo, l’importance des talents numériques pour fournir de nouvelles idées et venir modifier (et améliorer) des vieux processus va sans aucun doute augmenter. Malgré ces défis, cette quête pour parvenir à un nouvel âge numérique peut être rendue possible par les DSIs aujourd’hui. En sélectionnant les bons outils, en influençant les approches culturelles des entreprises et en nourrissant les talents internes, à la fois au sein et à l’extérieur de l’équipe informatique, ils peuvent aider à modeler la future compétitivité de l’entreprise, tout en protégeant ses données, ses clients et sa réputation.
[1] Vanson Bourne a sondé 5 700 employés qui ont régulièrement accès aux data ou aux informations via Internet, dans des compagnies de plus de 100 employés dans la Zone EMEA en août 2015, pour le compte de VMware.

 


 
Related Posts
 

Chronique de Sylvain Cazard, Vice-Président de VMware en France

On ne …

Read More

VMware vient à la rencontre des professionnels de l’informatique, clients …

Read More

Nous avons le grand plaisir d’annoncer l’arrivée de VMware vCloud Director 9.0, deuxième …

Read More

En tant que directeur de la technologie au niveau global …

Read More

 
 
Blog Archive