La blockchain, la transparence nécessaire à l’essor du Big Data ?

June 26, 2018
La blockchain, la transparence nécessaire à l’essor du Big Data ?

Alors que de plus en plus d’entreprises appuient leur stratégie digitale sur le Big Data, le manque de transparence apparaît comme un frein aux investissements, notamment dans le domaine du marketing. La blockchain se pose en complément pour combler ce déficit de transparence.

Initié voici quelques années déjà, le mouvement des entreprises vers le Big Data est aujourd’hui une réalité, tant chez les grands comptes que dans les startups les plus innovantes. Selon une étude Dresner Advisory Services menée fin 2017, 53% des entreprises déclaraient avoir adopté le Big Data en interne. Néanmoins, parmi les 4 grands principes du Big Data, les fameux 4V (Volume, Vélocité, Variabilité et Véracité), ce dernier volet pose encore problème.

La fraude plombe les ventes d’espaces publicitaires

Ainsi, dans le secteur du marketing, si le Big Data et les algorithmes ont révolutionné les achats d’espaces publicitaires, avec notamment l’essor du « retargeting », Forrester Research estime que 56 % des achats d’espaces sont frauduleux. Cette fraude représentera le montant record de 50 milliards de dollars lors des 10 prochaines années. Le manque de transparence du secteur est devenu un enjeu majeur pour les annonceurs. Dans un article publié par Harvard Business Review, Anindya Ghose évoque la blockchain comme un moyen de restaurer la confiance entre agences et annonceurs, mais aussi entre les marques et les consommateurs en apportant la traçabilité et la transparence qui manque encore au secteur.

Blockchain et IA, un couplage d’avenir

En tant que registre distribué, la blockchain apporte une réponse à ce besoin, même si des challenges techniques doivent encore être résolus, des défis auxquels de nombreuses AdTech, à l’image de XCHNG, souhaitent apporter une solution technologique. On assiste ainsi à un rapprochement entre Big Data, intelligence artificielle et blockchain. Wal-Mart s’est rapproché d’IBM afin de tester des cas d’usage de la blockchain dans sa Supply Chain et des applications sont à l’étude pour la sécurisation du dossier santé des patients ou encore pour éviter les fraudes électorales. Certains commencent à songer à la blockchain comme un excellent moyen d’échange sécurisé des données d’apprentissage des IA contrôlant les robots dans le cadre de l’industrie 4.0. Les chercheurs ne font encore qu’effleurer ce que sera cette complémentarité entre blockchain et IA dans le futur.

 

Lire l’article (en anglais)

 

Pour aller plus loin :

Les banques se tournent vers la blockchain pour réduire la fraude,

Les apports de la blockchain à l’intelligence artificielle.

 


 
Related Posts
 

VMware participera de nouveau aux Assises de la Sécurité 2018 …

Read More

Par Ghaleb Zekri, expert sécurité VMware EMEA

  Les entreprises ont …

Read More

Par Alexandre Berthier, Business Solution Strategist , VMware

La blockchain a …

Read More

datacentre, automatisation, intelligence artificielle, deep learning, robotisation, maîtrise énergétique

L’intelligence artificielle apporte d’ores et déjà une aide précieuse …

Read More

 
 
Blog Archive